Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 09:01

Comme il l’avait annoncé le 27 août à Compiègne, Dominique Bussereau a signé la déclaration d’utilité publique de Seine-Nord qui vient d’être publiée au Journal Officiel. Les acquisitions de terrains vont pouvoir commencer et les travaux devraient débuter dans deux ans environ.

Il est sérieusement temps maintenant de réfléchir et de mettre en place les procédures qui nous permettront localement de profiter au maximum du chantier. 4.000 personnes, selon VNF, vont travailler pendant cinq ans entre Compiègne et le département du Nord.

La question que je pose depuis deux ans au Préfet de l’Oise, au Préfet de Région et au Conseil régional va enfin devoir trouver une réponse. Cette question est simple. Comment faire en sorte que nos chômeurs et nos jeunes qui souhaitent trouver là un métier et un emploi pour cinq ans puissent être formés rapidement aux multiples métiers du chantier : conducteurs d’engins et de camions, ferrailleurs, spécialistes du terrassement et du béton, paysagistes … ?

Si nous continuons à ne pas répondre à cette question et à ne rien faire, nous verrons, comme nous l’avons vu avec l’autoroute A1 et le TGV, débarquer au dernier moment et de partout (et même d’Asie ou d’Europe centrale) des travailleurs que nos chômeurs regarderont travailler.

Je demande donc à l’Etat de rendre obligatoire un pourcentage de recrutements locaux dans les emplois du chantier.

Je demande à l’Etat de veiller à ce que les entreprises locales, y compris les agriculteurs, puissent être associés aux marchés de terrassement (55 millions de mètres cubes vont être déplacés).

Je demande au Conseil régional de démarrer rapidement les formations nécessaires et de lancer des appels à candidatures pour ces formations auprès de tous les chômeurs des territoires traversés par le canal.

De même, il va falloir voir comment VNF entend mettre en place les fameuses « bases de vie » où mangeront et dormiront les 4.000 travailleurs en question. Je demande à ce qu’une priorité soit donnée dans les appels d’offres aux entreprises des régions traversées pour assurer la restauration, l’hébergement et la construction de ces « bases de vie ».

On me dira que les règles de la concurrence ne permettent pas de donner une réponse satisfaisante à toutes ces demandes. Je réponds par avance que vu la situation de l’emploi dans le noyonnais et dans la Somme notamment, et vu les gigantesques nuisances que vont subir pendant des mois et des mois les régions traversées, ceci ne serait que justes compensations.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
19 septembre 2008 5 19 /09 /septembre /2008 09:28

Depuis 2004, la gauche du Conseil général a augmenté les impôts des familles de 27 % chiffre auquel il faut ajouter l’inflation, soit 33 %. Pour les entreprises, le pourcentage est encore supérieur. Ils se battent aujourd’hui, entre socialistes et communistes, pour savoir de combien ils vont remettre cela dans le budget 2009. « La fiscalité est une bataille qui commence », a déclaré le chef des communistes. Bigre…

Les caisses sont en effet vides et il faut bien trouver une solution. L’année dernière, la majorité s’en est sortie en empruntant massivement. Cette année, pas d’autre solution qu’une forte augmentation des impôts.

On aurait préféré que ce débat ait lieu avant les élections de mars. La gauche bien sûr l’a occulté. Ce qui ne l’a pas empêché de continuer à gaspiller cette année encore l’argent des contribuables : distribution gratuite d’ordinateurs aux collégiens (28 millions d’euros, 10 millions d’euros tous les ans à partir de 2009), ouvertures de nouvelles maisons du département, embauches politiques tout azimut, communication dispendieuse…

Les ménages paieront, et tant pis pour leur pouvoir d’achat. Les entreprises paieront, et tant pis pour les emplois. C’est tellement facile de dépenser l’argent des autres en accusant l’Etat…

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 09:14

Le 30 mai dernier, le Conseil d’Etat avait renvoyé son jugement sur le Bois des Loges, sans que les parties ne reçoivent la moindre explication. Je  pensais que la probabilité de la présence sur le site d’un scarabée protégé, le « pique prune », pouvait avoir incité la plus haute juridiction administrative à la prudence. Je m’étais trompé ! Voir : http://gonnot.over-blog.com/article-20017856.html

Le Conseil d’Etat vient en effet d’annoncer que son arrêt sera rendu public ce vendredi 19 septembre. La larve de pique prune trouvée au Bois des Loges par un habitant de Fresnières a bien éclos et est devenu un scarabée. Le spécimen est parti il y a quelques jours chez un spécialiste pour être analysé.

Je suis donc surpris d’apprendre que le Conseil d’Etat va rendre son jugement sans être certain que le site est vierge du scarabée protégé par la loi et par l’Europe. S’il rend un jugement favorable au groupe Véolia et que le pique prune en est bien un, comment l’Etat va-t-il se sortir de ce dossier sans dommage ? N’aurait-il pas été plus prudent d’attendre la réponse du laboratoire ?

Décidemment, cette affaire sent bien mauvais depuis le début…

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 12:21

L’UMP de l’Oise comptait très exactement, au 30 juin dernier, 4.607 adhérents à jour de leurs cotisations. Le conseil départemental, réuni le 5 septembre à Beauvais, a ainsi pu constater la bonne santé du mouvement dans le département. Plus de 200 militants ont participé à cette réunion qui a aussi permis de faire un tour d’horizon de la situation politique, économique et internationale. Les militants se sont réjouis de voir que l’UMP restait au centre du débat politique.

Le Mouvement renouvellera ses instances départementales et locales entre le 14 et le 21 novembre prochains. Tous les adhérents seront appelés à voter pour les délégués et les conseils de circonscription et à élire le conseil départemental.

Les militants de l’UMP éliront d’autre part, au premier trimestre 2009, celui ou celle qui conduira dans l’Oise la liste des régionales de mars 2010.

Tout sur l’UMP dans l’Oise : http://www.ump-oise.fr/

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
12 septembre 2008 5 12 /09 /septembre /2008 08:00

Comme tous les élus de Picardie, je viens de recevoir du Conseil régional un magnifique document en couleurs et papier glacé de 68 pages sur la révision du « Schéma régional d’aménagement et de développement durable du territoire », en clair le document qui  fixe un certain nombre d’objectifs pour la Picardie telle que nous l’imaginons à l’horizon 2030.

Je dois dire que sa lecture m’a laissé sur ma faim. Je ne parle pas du langage technocratique et abscons, mais surtout du contenu. Rien sur Seine-nord qui pourtant est le chantier picard du siècle, dont les retombées en termes économiques et d’aménagement du territoire vont être majeures dès son ouverture en 2014. Rien sur Noyon et le noyonnais, si ce n’est une phrase pour dire que la ville « cumule un manque d’attractivité résidentielle et un manque d’attractivité économique ». Noyon qui ne figure même pas sur la plupart des cartes de la Picardie que contient le document. Rien, ou si peu, sur Compiègne et le compiègnois évoqués surtout pour les deux pôles de compétitivité. Rien sur l’axe structurant de la vallée industrielle de l’Oise. Rien sur l’aéroport de Beauvais…

Alors, je sais bien qu’il s’agit là d’un document de travail, sans doute réalisé par un cabinet parisien. Je sais que le document va être enrichi par des tables rondes et par le Conseil économique et social. Mais quelle déception tout de même sur le manque de vision de la majorité de gauche du Conseil régional quant à l’avenir de notre région !

 

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
8 septembre 2008 1 08 /09 /septembre /2008 08:54

Nicolas Sarkozy repart à Moscou et Tbilissi ce lundi pour tenter de trouver une solution au conflit qui oppose depuis le mois d’août la Géorgie à la Russie.

Comme tout le monde, j’ai suivi ce qui s’est passé cet été dans le Caucase. L’envahissement de l’Ossétie du sud et de l’Abkhasie a été une honte pour la Russie qui, dans cette affaire, a violé toutes les lois internationales et mené une guerre illégitime et impérialiste. La reconnaissance unilatérale par Moscou de l’indépendance de ces deux provinces, il y a quelques semaines, est également inacceptable.

Ces évènements rappellent la façon dont Hitler a envahi puis annexé l’Autriche en mars 1938. Medvedev et Poutine n’ont pas procédé autrement en Géorgie, bafouant le pouvoir légal et élu de Géorgie, violant les frontières internationalement reconnues, usant de la violence et des armes pour agrandir la zone d’influence de la Russie. Ils ont révélé au monde la vraie nature dictatoriale du pouvoir russe.

La communauté internationale ne peut pas accepter cela. Je suis personnellement très déçu et effrayé de voir que l’Union européenne n’a même pas eu le courage de sanctionner Moscou.

En quelques semaines, la Russie a mené une guerre illégale hors de ses frontières, elle a annexé de fait deux provinces géorgiennes, elle a menacé l’Europe de couper les approvisionnements de gaz et de pétrole, et tout ce que nous avons à lui répondre, c’est de suspendre des négociations commerciales !

Tout cela témoigne de notre incapacité à répondre aux débordements de ce pouvoir qui n’a de démocratique que le nom et que nous voulons « préserver » parce que nous en avons peur. On l’avait déjà vu avec la Tchétchénie.

C’est lamentable et lourd de dangers pour la paix demain. Munich n’est pas loin…

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
5 septembre 2008 5 05 /09 /septembre /2008 09:40

Sur les 97 communes de l’Oise qui vont recevoir en épandage les 16.000 premières tonnes de boues archi-polluées de la station d’épuration d’Achères (Yvelines), 12 sont dans ma circonscription. Il s’agit de :

Canton de Guiscard : Bussy, Muirancourt et Guiscard.

Canton de Lassigny : Plessier de Roye.                              

Canton de Ressons-sur-Matz : Cuvilly, Canny-sur-Matz, Fresnières, Lataule, Mortemer, Neufvy-sur-Aronde, Roye-sur-Matz et Ressons-sur-Matz.

Rappelons que la station d’épuration d’Achères est la plus grande d’Europe. Elle gère les eaux usées de la région parisienne et produit chaque année 140.000 tonnes de boues de mauvaise qualité. Elles sont chargées de métaux lourds (plomb, mercure, chrome, cadmium…), de PCB et d’autres polluants.

La méthode choisie pour les éliminer est, malgré tout, de les épandre dans les…champs agricoles, sous la forme d’un pseudo engrais gratuit appelé Fertifond P.Mieux.

Là encore, on peut se demander qui et comment on a pu choisir l’Oise, ainsi que la Somme et l’Aisne, trois départements éminemment agricoles pour se débarrasser de boues polluées, alors que la seule solution raisonnable aurait été de les enterrer en couche géologique pour éviter de retrouver dans les nappes phréatiques des matières dangereuses pour la santé publique et l’environnement.

Comme dans l’affaire de la décharge du Bois des Loges, l’Oise reste malheureusement, et avec la complicité active de l’Etat et du Conseil général, la poubelle de ses voisins.

Je m’en étais inquiété, il y a plusieurs mois, et j’étais alors intervenu auprès de toutes les communes de ma circonscription visées par le Préfet de l’Oise pour recevoir les boues d’Achères.

J’ai clairement dit aux maires que je me mettais à leur disposition pour éviter à leur commune d’être retenue. Aucun n’a réagi. Je m’en suis étonné auprès de certains, mais j’ai vite compris qu’il y avait de gros intérêts en jeu et que certains élus et certains agriculteurs préféraient fermer les yeux et accepter ces boues… Et tant pis pour les générations futures ! Tant pis pour la qualité des eaux, tant pis pour les conséquences sur l’environnement !

On nous casse les pieds tous les matins avec le Grenelle de l’environnement et l’avenir de la planète. Mais si on commençait par regarder un peu plus et un peu mieux ce qui se passe ici, chez nous, dans l’Oise ? Les vrais combats sont là, et il n’y a pas grand monde pour les mener.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 08:44

Je viens de trouver sur internet un blog qui retrace la vie quotidienne dans une OMLT française en Afghanistan (Operational mentoring liaison team), en vieux français on dirait un poste avancé. L’essentiel des photos et témoignages viennent de la plaine de la Kapisa où j’avais séjourné et dormi en juillet dernier avec le Ministre de la Défense.

Ce blog intéressera, j’en suis sûr, les familles et les amis de nos marsouins du RMT qui ont encore quelques jours ou quelques semaines à faire en Aghanistan.

Cliquez sur : http://omlt3-kdk3.over-blog.com/
 

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 08:53

Un noyonnais de gauche bien connu, M. Daniel Debeaume, habitant le quartier de Tarlefesse, me propose de mettre en ligne ce texte, ce que je fais bien volontiers :

 

Après avoir fait une campagne de démagogie aux élections municipales à Noyon et promis à la population monts et merveilles, tout ceci avec le soutien  inconditionnel du leader F.N de Noyon (membre important du bureau politique de cette formation), voilà que le candidat Deguise Patrick, aujourd'hui maire de la ville, annonce dans un hebdomadaire que  l'état des finances de la ville est tout simplement catastrophique. . .

Le maire nous dit avoir fait son audit personnel pour « ne pas gaspiller l'argent du contribuable » !

Un proverbe dit : « quand on veut tuer son chien, on dit qu'il à la rage ». Le maire  utilise, en fait, une façon très habile de faire comprendre à la population que son "pacte d'avenir et ses 160 propositions pour le renouveau de Novon ne pourront pas être réalisés, et ceci par la faute du conseil municipal précédent.

Je lui préconise, quand même, dans un premier temps des solutions pour trouver de l'argent :

1.    Faire appel aux bons offices du Conseil général de l'Oise, principal partenaire du développement des communes, comme il le dit si bien dans sa propagande électorale.

2.    Afin de trouver une solution au problème de stationnement en centre ville, se dépêcher de créer un parking souterrain au pied de la cathédrale. Noyon étant une ville d 'Histoire, on va peut-être trouver un trésor, ce qui serait le bienvenu pour nos finances.

3.    Faire travailler nuit et jour le comité des sages. A défaut de passer pour être folklorique, parmi toutes ces têtes pensantes, il y en a bien une qui va avoir une solution pour trouver de l'argent. A moins que ce comité ne décide à son tour de faire un audit personnel des finances de la ville... ?

4.    Licencier son directeur de cabinet, rémunéré à hauteur de 54.000 euros par an. A Noyon, sachant que la population n'est pas très riche, est-il normal que le maire de Noyon s'attribue un directeur de cabinet. S'il ne peut pas assurer en totalité son emploi du temps à la mairie, il faut qu’il démissionne, il n'est pas normal que les contribuables noyonnais contribuent financièrement à cette situation.

Sur un autre sujet, je pense personnellement que si la population avait élu le député Gonnot, le départ du RMT de Noyon aurait put être évité. Tout le monde sait, que des relations du maire ou de la couleur politique d’une ville dépendent les choix qui sont fait par le gouvernement. Il ne faut pas être naïf.

Pour ceux qui ont un ordinateur et qui utilise internet, je leur recommande vivement le blog du candidat Patrick Deguise afin de revoir ses déclarations au cours de la campagne électorale et des déclarations de ceux qui le soutenaient : www.patrick-deguise.com

Signé : Daniel Debeaume, Tarlefesse

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
28 août 2008 4 28 /08 /août /2008 11:43
  

« Je signerai la déclaration d’utilité publique dans les prochains jours et au plus tard avant la mi-septembre », a déclaré hier Dominique Bussereau à Compiègne. Cette décision était attendue par tous les picards. Elle va permettre le démarrage des procédures d’acquisitions de terrains et éventuellement des expropriations, nécessaires à Seine-Nord. En clair, la mise à grand gabarit du canal va enfin pouvoir démarrer.
L
e Secrétaire d’Etat chargé des Transports a confirmé les dates de réalisation du chantier. Démarrage des travaux : 2009. Mise en service : 2014. « J’espère signer l’appel à candidatures aux entreprises avant la fin de l’année », a-t-il précisé.

Dominique Bussereau était à Compiègne à mon invitation. Il a conclu les travaux de l’Université d’été d’Avenir-Transports que je préside et qui a réuni, pendant quatre jours, une trentaine de stagiaires venus des entreprises de transport et des collectivités locales.

La prochaine Université d’été se tiendra, en août 2009, dans la région Languedoc-Roussillon, avec pour thème : « péages, taxes et redevances ».

Avenir-Transports organisera d’ici-là un colloque, fin octobre à Paris, sur le thème de l’inter modalité.

 

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article