Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 10:52

Le Front national a réussi son pari, dans la 6ème circonscription de l’Oise : faire battre le député sortant et faire élire un communiste. Jusqu’au dernier moment, Michel Guiniot a fait campagne pour y parvenir. Il peut être fier aujourd’hui du résultat.

M. Carvalho peut le remercier, pour la seconde fois. Elu avec 42 % des suffrages, il ne serait jamais redevenu député sans l’aide du Front national. Jamais, dans cette circonscription plutôt à droite comme l’a montré l’élection présidentielle, un député communiste ne pourrait se faire élire à la majorité absolue, même avec la complicité du Parti socialiste.

La Ville de Compiègne a bien voté dimanche, et je l’en remercie. Mais j’espérais sa mobilisation au deuxième tour. Je regrette qu’elle n’ait pas répondu à mes appels. Le Compiégnois et le Ressontois  n’ont pas pu me sauver non plus. Trop de maires ont laissé faire…

La 6ème circonscription aura donc un député communiste pendant cinq ans, élu grâce au Front national et aux abstentionnistes. Je suis très triste ce matin pour ce territoire qui n’a pas fini de payer le prix de cette élection.

Je veux remercier, bien sûr, l’armée silencieuse et dévouée de mes militants. Merci aux jeunes qui ont tout donné. Merci à mes 15.862 électrices et électeurs du deuxième tour qui m’ont accordé leur confiance. Comme moi, ils ont cru jusqu’au bout que l’élection d’un extrémiste de gauche ne pouvait pas être la solution aux vrais problèmes de cette circonscription.

Je suis certain que l’avenir nous donnera raison.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 12:00

Dans ce 2ème tour de l’élection législative, je suis seul face à deux candidats extrémistes.

L’un, le candidat FN, ne se maintient que pour me faire battre. Arrivé en 3ème position, il ne peut pas être élu. Il se maintient et fait campagne pour élire un communiste. C’est un cas unique en France ! Qu’en pense Mme Le Pen qui prétendait vouloir « anéantir le Front de Gauche » ?

Son lieutenant, lui, va faire élire dans l’Oise un petit Mélenchon ! Les électeurs du FN ne tomberont pas dans ce petit jeu politicien. Au premier tour, ils ont dit leur colère. Au deuxième tour, ils doivent corriger le tir. Continuer à voter Guiniot, c’est faire élire le communiste Carvalho qui fera le contraire de ce qu’ils attendent.

L’autre candidat extrémiste, c’est le candidat communiste de Thourotte. Aujourd’hui, il peut remercier le FN. Effectivement, M. Carvalho sait qu’il ne peut se faire élire député qu’avec une triangulaire. Il ne peut pas réaliser 50% dans cette circonscription. Il ne peut pas être élu par une majorité d’électeurs.

Déjà, en 1997, le FN avait pris le risque de se maintenir, provoquant une triangulaire, qui avait conduit à l’élection d’un député communiste, élu avec 40% des suffrages.

De ce temps lointain, les électeurs ne se souviennent pas. Le député communiste est resté enfermé dans son canton pendant cinq, à ne rien faire. Il a trahi les électeurs socialistes qui l’avaient élu à l’époque, en ne donnant jamais sa voix au gouvernement Jospin. Il a trahi ses électeurs en ne faisant rien, alors qu’il avait tout promis, comme il le fait aujourd’hui. Il fut balayé à l’élection suivante. Le voilà remis en selle par le Front National. Incroyable !

Face à ces petits jeux politiciens, j’ai conduit une campagne de rassemblement. J’ai été le seul à faire des propositions concrètes, pour l’emploi, pour défendre le canal Seine-Nord, pour ré-industrialiser la circonscription, pour défendre et sauver nos communes rurales. Le seul !

J’ai parlé à tous les électeurs, et pas seulement au peuple d’extrême gauche ou au peuple d’extrême droite. J’ai tendu la main à tous les élus, à tous ceux qui souffrent de la crise, comme à ceux qui se battent pour développer nos six cantons.

Dimanche, vous direz NON aux extrêmes !

Vous éliminerez le représentant de la gauche la plus extrême !

J’en appelle à tous les électeurs d’extrême droite, de droite, du centre, de gauche.

Je leur demande de faire barrage au candidat du Parti communiste français.

Dimanche, vous vous rassemblerez pour choisir le seul candidat

qui défendra les intérêts de ce territoire,

qui sera le député de TOUS

et qui vous représentera dignement.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 09:44

PERM-COMPIEGNE-copie-1.jpgC’est ce que j’ai dit, hier soir, aux 250 Compiégnois réunis aux salles Saint-Nicolas. Je leur ai demandé de se mobiliser « pour éviter d’avoir dimanche un député communiste que vous ne verrez jamais pendant cinq ans. Il ne fera rien pour nous. Car il nous déteste, comme il déteste les agriculteurs, les ruraux, les militaires, les universitaires.

« Dimanche, ne vous laissez pas voler votre victoire. Pensez à l’avenir de notre région. N’affaiblissez pas l’agglomération de Compiègne. Votez, faites voter. Après, il sera trop tard ! Il sera trop tard pour le Compiégnois, le Pays des Sources, le Noyonnais. Il sera trop tard pour la France ! ».

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 15:49

LOGO-MNR.PNGM. Francis Bocquillet, responsable régional du MNR (le Mouvement national Républicain), vient de m’apporter officiellement le soutien de son Mouvement et de son Président national, Bruno Mégret, pour le deuxième tour de l’élection législative.

« Face au danger communiste, tous les Républicains doivent se mobiliser autour de François-Michel Gonnot. J’appelle tous les électeurs de droite à voter massivement pour lui dimanche, pour faire barrage au candidat communiste », explique-t-il.

 

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 13:05

DSCN0039.JPG120 personnes à Noyon, hier soir. Des élus, des agriculteurs, des responsables d’associations, et Pierre Vaurs, ancien Maire de Noyon, sont venus apporter leur soutien à notre candidature.

J’ai bien sûr rappelé les enjeux de l’élection législative de dimanche, notamment sur le Noyonnais. J’ai redit que « Voter FN, c’était faire élire un député communiste ».

Or Carvalho n’a jamais rien fait pour le Noyonnais. Il a combattu tous les maires de Noyon : Bertrand Labarre, Pierre Vaurs, et aujourd’hui Patrick Deguise. Il bloque volontairement la déviation de la 32 pour remplir sa zone d’activités à Thourotte. Il a refusé de bouger pour la lutte contre les inondations, alors que c’est une compétence du Département. Demain, élu, il ne pèserait rien dans la nouvelle Assemblée. Il ne fera avancer aucun des dossiers du Noyonnais. Seul l’intéresse le canton de Ribécourt.

J’ai d’autre part dit que j’avais « du mal à comprendre que Marine Le Pen ait combattu et éliminé Mélenchon à Hénin-Beaumont, alors qu’ici un de ses lieutenants était en train de faire élire le communiste Carvalho qui est situé encore plus à la gauche de Mélenchon. Je me demande comment les électeurs du FN peuvent s’y retrouver », ai-je conclu.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 09:22

Merci du fond du cœur aux 12.333 électeurs qui ont voté pour nous au premier tour et qui nous ont placés largement en tête. Dimanche, nous allons affronter le candidat du PC qui bénéficie du désistement du candidat PS, et le candidat du FN. Ce dernier, bien qu’arrivé en 3ème position, a décidé de se maintenir, au risque de faire élire un député communiste, comme en 1997 !

Nous disons aux électeurs de Michel GUINIOT (FN) :

Nous avons compris votre colère contre l’assistanat, l’insécurité, l’immigration sauvage, la mort des campagnes… Mais faire le même vote dimanche, va conduire automatiquement à l’élection de M. Carvalho qui est un député communiste parmi les plus extrêmes.

Il fera à l’Assemblée exactement le contraire de ce que vous attendez. Avec lui, vous aurez plus de social, plus d’impôts, plus de laxisme.

Nous disons aux électeurs de Jean-Pierre COSSIN (PS) :

Vous avez voulu élire un député qui soutienne le nouveau Président. Vous voilà avec un candidat communiste d’extrême gauche. Député entre 1997 et 2002, M. Carvalho n’a jamais voté la confiance à M. Jospin. Il n’a voté aucun des budgets présentés par le gouvernement. Il n’a strictement rien fait sur le terrain.

Contrairement à ce qu’il vous dit, il ne sera pas dans la majorité. Il sera dans la critique systématique et dans la démagogie permanente.

Nous disons aux électeurs de François MÉNARD (MODEM) :

Vous voulez l’équilibre, une vie politique plus morale, la réduction des déficits. Vous ne pouvez pas aujourd’hui choisir la voie des extrêmes, sans renier vos valeurs les plus profondes.

Nous disons à TOUS LES ÉLECTEURS :

Les candidats FN et PC ne s’occuperont pas du Compiégnois qu’ils détestent et où ils ne viennent jamais depuis 20 ans qu’ils font, l’un et l’autre, de la politique.

Vous devez savoir que le candidat communiste n’aime pas la ruralité et les agriculteurs. Il va diviser le Pays des Sources, comme M. Frau, son suppléant, a déjà essayé de le faire.

M. Carvalho va ignorer le Noyonnais en bloquant encore la déviation de la 32 et la venue d’entreprises, alors que le Noyonnais a tant besoin d’emplois pour ses jeunes et ses chômeurs.

Il va enfin continuer à pouvoir terroriser son canton de Ribécourt.

Aucun des deux ne sera en mesure de sauver le canal Seine-Nord et le Port du Noyonnais. Aucun des deux ne pourra réussir la ré-industrialisation de la circonscription, et notamment celle du site Continental et du site de l’ancien RMT.

Dimanche, ne choisissez pas un extrémiste ou un contestataire.

Choisissez un député qui fera avancer les grands dossiers et notamment le canal à grand gabarit. Un député qui défendra la ruralité, un député qui aime ce territoire, qui se battra pour nos entreprises et qui aidera à la création d’emplois nouveaux.

Choisissez un député qui a de l’énergie, et non de la colère ou de l’outrance.

MOBILISEZ-VOUS, APRES, IL SERA TROP TARD !

SANS UN SURSAUT, DIMANCHE, VOUS AUREZ UN DÉPUTÉ COMMUNISTE !

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 17:14

De fidèles militants ont pris des centaines de photos pendant cette campagne électorale, dans la rue, les réunions, sur les marchés... Ils en ont fait un diaporama que l’on peut désormais trouver sur YouTube.

http://www.youtube.com/watch?v=bJpvFcrN7Ig

Ce diaporama sera présenté, pour la première fois, à la réunion de Noyon, ce soir à 20 heures au Centre culturel Yves Guyon, et à la réunion de Compiègne, demain jeudi à 20 heures 30 aux Salles Saint-Nicolas.

La magnifique musique porte le titre 1492. Elle est extraite du film de Ridley Scott : Christophe Colomb.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 18:43

Visiblement, Carvalho et Guiniot partagent beaucoup de choses. Ils sont même plus complices que je ne le pensais. Ils ont, en tout cas, le même objectif depuis quelques semaines : faire tomber Gonnot.

Ces dernières heures, ils ont, tous les deux (comme par hasard !), inondé la presse locale de communiqués sur le thème : « Gonnot a peur de nous, il a refusé un débat sur France 3-Picardie ». Guiniot avoue même que c’est lui qui a sollicité le débat. Aurait-il appelé Carvalho avant, pour se mettre d’accord ?

L’information est juste. J’ai refusé un débat à trois sur la chaîne régionale. La raison est évidente : un débat à 2 contre 1, n’est pas un débat. On peut même se demander comment une chaîne d’information peut oser faire une telle proposition, à moins bien sûr de donner au sortant le double du temps de parole. Ce qui, évidemment, quand on connait France 3, n’a jamais été proposé.

Alors, Messieurs, trouvez autre chose ! En tout cas, cette affaire confirme ce que nous savons et ce que nous disons :

-        pour se faire élire, Carvalho a besoin de Guiniot !

-        Guiniot, arrivé en troisième position et qui sait donc qu’il ne peut pas être élu, préfère se maintenir uniquement pour faire battre Gonnot et faire élire un député communiste !

Les extrêmes se retrouvent plus souvent que l’on ne le croit… Il ne faut pas s’étonner, en tout cas, que partout les électrices et les électeurs de la circonscription commencent à s’en indigner sérieusement.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 12:09

Une électrice vient de m’envoyer la copie du message qu’elle vient d’adresser à Michel Guiniot, candidat FN à l’élection législative, qui, bien qu’arrivé en troisième position à décider de se maintenir au risque de faire élire un député communiste. En voici le texte intégral :

« Vous avez obtenu 22% des voix dimanche et je vous en félicite. Ceci dit, en vous maintenant au deuxième tour, vous n'êtes pas sans savoir que toutes les valeurs que vous défendez vont être balayées d'un revers de main... Vous risquez d'y perdre en crédibilité.

« Si Monsieur Carvalho passe, je doute fort que les 22% que vous avez obtenu à cette élection soit réitérés dans quelques années... lorsque le droit de vote sera accordé à tous par exemple...

« Je crois que l'on ne peut plus se permettre à l'heure actuelle de faire n'importe quoi. Je souhaite que Marine LE PEN puisse être députée. Il me semble, en effet, logique que tous les partis politiques puissent avoir un représentant à l’Assemblée nationale.

« Vous ne pouvez pas, cette fois ci, être élu, donc à quoi cela sert-il de vous maintenir ?

« A vous de voir, mais il me semble qu'il faut faire preuve de bon sens dans cette élection, et le vôtre serait de vous retirer et d'appeler à voter François-Michel Gonnot, dont l'expérience et les idées sont plus proches des vôtres que celles du Front de gauche.

« Espérant de vous une réflexion et une décision patriotes ».

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 06:09

Je tiendrai, avec Caroline Coubronne, deux grandes réunions publiques dans le cadre de la campagne du second tour.

La première aura lieu demain soir, mercredi à 20 heures, à Noyon, au Centre Culturel Yves Guyon (derrière la piscine).

La seconde aura lieu jeudi soir, à 20 heures, à Compiègne, aux Salles Saint-Nicolas.

Venez nombreux dire que vous ne voulez pas d’un député communiste !

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article