Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 18:17

PHOTO-GEST.jpgA mon invitation, le Président de Voies Navigables de France, Alain Gest, qui est également député de la Somme, sera à Noyon ce lundi.

Nous tiendrons tous les deux une conférence de presse sur le thème : « les menaces sur le projet du Grand Canal ».

Le Président de VNF a déjà exprimé, à plusieurs reprises, ses inquiétudes sur la réalisation de Seine-Nord Europe, dont le maître d’ouvrage est VNF, notamment depuis l’élection de François Hollande et l’entrée au gouvernement de Cécile Duflot.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 16:12

FETE DES MERESCe matin, sur les marchés de Compiègne et de Noyon, ailleurs toute la journée, j’ai salué les mamans, en leur offrant à chacune une magnifique rose de la variété « espérance ».  

C’était pour moi un geste symbolique pour les saluer et les remercier, en cette veille de la Fête des Mères.

Nombreuses ont été celles qui ont profité de l’occasion pour me remercier d’avoir pris comme suppléante une femme, une maman, contrairement à tous mes autres concurrents qui aiment et pratiquent les grandes phrases sur la parité à longueur de discours, mais ne se l’appliquent jamais quand ils ont la possibilité de la mettre en œuvre concrètement.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 16:03

lassigny-2.JPGBonne réunion, vendredi soir à Lassigny, malgré la fête des voisins. Des maires, des élus, des agriculteurs, mais aussi de nombreux jeunes étaient présents.

Il y fut surtout question de la défense de la ruralité et de la proposition de loi que j’ai déposée avec 33 de mes collègues de l’UMP pour trouver des solutions globales et pérennes aux difficultés que rencontrent aujourd’hui les communes rurales et leurs habitants : téléphonie mobile et accès internet insuffisants, mobilité des jeunes, commerces, entreprises et services publics en danger, terres agricoles menacées, santé, isolement, finances communales…

Je me suis engagé à faire aboutir le maximum des 200 propositions contenues dans notre projet de loi.

Nous avons aussi parlé, avec ma suppléante, de l’insécurité dans les petits villages, de l’arrivée du nouveau peloton de gendarmerie du noyonnais, des menaces qui pèsent sur Seine-Nord, et du Port à Sermaize et Lagny qui va permettre de répartir entre le Pays noyonnais et le Pays des Sources la fiscalité et les retombées en termes d’emplois...

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 11:40

DSC05118-copie-3.JPGTroisième réunion électorale, jeudi soir, à Guiscard, en présence de très nombreux élus du canton.

Avec Caroline Coubronne, nous avons eu le plaisir de recevoir Christophe Coulon, président du groupe UMP au Conseil régional de Picardie, qui a longuement expliqué la position très ambiguë du Président de la Région, Claude Gewerc (PS), sur le projet du grand canal. «  Claude Gewerc n’a jamais cru en Seine-Nord. Il a rejoint ces derniers mois, l’opposition des écologistes, et cela est très inquiétant », a-t-il dit.

Je suis quant à moi revenu sur tous les grands dossiers du noyonnais : le projet de port, le devenir du site du RMT, les projets d’éoliennes sur le canton, la déviation de la 32 toujours en rade, la situation des communes rurales…

J’ai confirmé la création d’un peloton d’intervention de la gendarmerie sur le noyonnais, à partir du 1er septembre. Douze gendarmes patrouilleront 24 heures sur 24 sur les trois cantons du noyonnais, ce qui devrait améliorer de façon notable la sécurité dans les petites communes du nord de la circonscription.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 07:59

Je n’ai cessé de dire dans cette campagne que ma priorité des priorités était l’emploi.

Mes adversaires s’en amusent, comme si le chômage était un sujet de moquerie. Il est vrai qu’aucun d’entre eux n’a proposé quoique ce soit de concret en matière de créations d’emplois.

Le candidat communiste, comme à son habitude, tape sur les patrons, promet des manifs et des grèves, et une politique radicale de confiscation.

Le socialiste parachuté ne connait rien à notre circonscription. Il vient de Paris. Il y a 15 jours, il ne connaissait ni Compiègne ni Noyon.

Quant au candidat d’extrême-droite, l’emploi n’est pas dans ses slogans.

Moi, je choisis l’action !

Je pense que cette campagne électorale est peut-être une chance unique pour que nous changions nos comportements et nos méthodes de travail.

En clair, je propose à tous les maires, à tous les élus de ce territoire, qu’ils soient de droite ou de gauche, à tous les entrepreneurs, animés du sens de l’intérêt général, de passer ensemble un Pacte pour l’emploi. C’est-à-dire de prendre l’engagement de travailler et nous battre désormais, non pas les uns contre les autres, mais ensemble, la main dans la main, afin de créer dans les cinq ans le maximum d’emplois dans nos cantons.

C’est possible ! C’est faisable ! Et je veux le démontrer.

Je propose que nous nous mobilisions d’abord pour la construction du canal Seine-Nord. Au lieu d’essayer de le torpiller, comme s’y emploient les écologistes aujourd’hui au gouvernement, un certain nombre de socialistes de la région, et les élus FN de Picardie, faisons en sorte que le nouveau gouvernement confirme le projet.

Le chantier nous promet 5.000 emplois directs. Nous pouvons espérer que 500 soient occupés par des gens d’ici.

3.000 emplois indirects seront aussi créés. Nous pensons que 400 peuvent être des emplois locaux.

Si le canal se fait, le Port du Noyonnais et le Port de Longueil-Sainte-Marie nous promettent, eux, à terme, 400 à 500 emplois.

Le canal et les 2 ports fluviaux, ce sont donc l’espoir de 1.300 emplois locaux nouveaux !

Je propose, d’autre part, que nous mettions ensemble nos relations et nos contacts pour réaliser et réussir la zone d’activités de Lagny, à proximité du grand canal et du Port, qui pourrait amener bientôt 300 à 400 emplois.

Il faut également que travaillions ensemble pour que la reconversion de l’ancien site du RMT à Noyon soit un succès. Elle pourrait créer 400 emplois à terme, d’après la Communauté de communes du Pays noyonnais.

La reconversion du site Continental à Clairoix devrait en garantir au moins 300 autres. Je travaille activement avec Philippe Marini, le Sénateur-Maire de Compiègne, et avec un grand groupe industriel français, dont on ne peut pas encore donner le nom, mais qui est très intéressé par la reprise du site.

Il y a aussi la zone d’activités du Pays des Sources à Ressons-sur-Matz qui démarre et pourra, un jour, compter 100 ou 200 emplois.   

Les succès des pôles de compétitivité sur Compiègne et du projet PIVERT (sur les combustibles de demain) nous promettent encore des centaines d’emplois dans les cinq ans, si le nouveau gouvernement veut bien continuer à les soutenir...

1.300 + 400 + 400 + 300 + 200 + 500 = 3.000 emplois !

Ce sont ainsi, sans compter les nouvelles capacités d’accueil qui existent sur Longueil-Annel et Ribécourt, près de 3.000 emplois locaux nouveaux qui sont susceptibles d’être créés sur notre circonscription, dans les cinq ans qui viennent.

Pour cela, bien sûr, il faut que nous apprenions demain à travailler ensemble, au lieu de nous battre autour de la déviation de la 32 et du canal Seine-Nord, au lieu de mettre nos cantons en opposition les uns contre les autres, comme cela se passe malheureusement depuis quelques mois au sein de Sources et Vallées.

C’est à cela que je veux consacrer mon prochain mandat de député. Je veux faire travailler les élus, les uns avec les autres, quelque soient leurs opinions politiques, leurs responsabilités ou leur histoire, en bonne intelligence.

Les emplois ne sont ni de droite, ni de gauche, ils sont indispensables.

Le développement économique n’est ni de droite, ni de gauche, il est nécessaire.

Ensemble, choisissons de nous battre pour nos communes et pour l’emploi que nos jeunes et nos chômeurs attendent.

Cela est beaucoup plus important que les petites querelles politiques. 

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 14:40

PLESSIS-BRION.JPGIl y avait du monde à la réunion publique que j’ai animé hier soir au Plessis-Brion. Et, bien sûr, cela fait plaisir quand on voit les salles vides de mes adversaires socialiste et communiste.

Des élus, des militants, des sympathisants avaient répondu à mon invitation, ainsi que Philippe Marini venu nous soutenir et nous encourager, ma suppléante et moi.

L’avenir incertain de Seine-Nord a bien sûr été au cœur de cette réunion. Le canton de Ribécourt est traversé, du nord au sud, par le canal et l’on connait la tradition batelière de Longueil-Annel.

Philippe Marini a révélé qu’il venait d’écrire au Président de la République pour connaitre enfin sa position sur le projet. Espérons qu’il aura plus de succès que mon collègue de la Somme, Stéphane Demilly, et moi-même qui attendons toujours une réponse écrite de M.Hollande…

J’ai confirmé, au cours de la réunion, que je travaillais effectivement, avec le sénateur-maire de Compiègne, sur un projet de reprise du site de Continental par un grand groupe industriel français.

Si l’opération se concrétisait, elle pourrait conduire à la création de 400 emplois à Clairoix.

Ce soir, je serais à 20 heures à la salle polyvalente de Guiscard.

Demain, je serais à 20 heures à la salle des fêtes de Lassigny.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 07:53

Les conditions de transport sur la ligne SNCF entre Saint-Quentin, Noyon, Compiègne et Paris sont toujours aussi scandaleuses. Retards répétés et inexpliqués, pannes, arrêts injustifiés, voyageurs debout, compressés, laissés sans informations, annulations de trains sans explications, etc…

Cela dure depuis des années. Loin de s’améliorer, la situation continue de se dégrader et atteint l’inacceptable.  

Les cris des clients et de leurs associations, les efforts financiers de la Région, et les plaintes répétées des élus n’y font rien.

La SNCF s’en moque ! Pas de trains supplémentaires ou allongés, pas de wagons à plus grande capacité, aucune volonté d’améliorer les choses.

Ceci entraîne de sérieux préjudices pour toutes celles et tous ceux qui sont obligés  de prendre tous les jours un train pour aller travailler ou pour aller étudier.

J’ai donc décidé de frapper plus fort. Je vais assigner la SNCF en justice !

Nous allons contraindre la SNCF à s’expliquer devant les tribunaux.

Nous allons obliger la SNCF à reconnaitre qu’elle ne respecte plus ses obligations de service public.

Nous allons forcer la SNCF à agir - enfin ! - pour donner à ses clients la qualité de service que la loi impose.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 15:41

DSC05060.JPGBeau succès, hier soir, pour ma première réunion publique de la campagne, à Ressons-sur-Matz. Le monde était là, y compris de très nombreux maires du Pays des Sources, et deux conseillers généraux.

Avec Caroline Cayeux et Philippe Marini, nous avons bien sûr évoqué longuement la nouvelle situation politique et la nécessité de ne pas laisser « tous les pouvoirs à un seul parti », au moment où la situation économique, financière et internationale est aussi difficile.

J’ai longuement parlé du devenir des communes rurales et expliquées les 200 mesures que je préconise avec 55 autres députés UMP pour « sauver la ruralité et nos petites communes ». J’ai également longuement expliqué mes craintes pour l’avenir de Seine-Nord et rappelé que « M. Hollande sera peut-être bien content, dans quelques semaines ou dans quelques mois, de récupérer les quatre milliards du canal pour financer ses promesses électorales ».

Ce soir, à 20 h, je serai au Plessis-Brion, à 20 heures,  à la salle multifonctions.
Demain, jeudi, ma réunion est prévue à Guiscard à 20 h à la salle multifonctions. Je recevrai un invité surprise.

Vendredi, je serai à Lassigny, à 20 heures, à la salle des fêtes.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 14:28

Peillon, le nouveau Ministre de l’Education nationale se cache. Sa visite était annoncée pour le jeudi 24 mai au lycée Marie Curie de Nogent-sur-Oise. Elle a été annulée à la dernière minute. C’est finalement ce matin, en toute discrétion, que Vincent Peillon s'est rendu au lycée de Nogent.

Contrairement à la tradition républicaine, les parlementaires de l’Oise ont été prévenus par un mail arrivé à 7 heures 10, ce matin, pour une visite organisée à 10 heures. En clair, le Ministre a fait en sorte qu’ils ne soient pas là.

De quoi avait peur M. Peillon ?

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 06:58

Dans le canton de Guiscard, et dans de nombreuses communes du canton de Noyon (Appilly, Brétigny, Varesnes, Pontoise-les-Noyon, mais aussi Mondescourt, Grandru, etc…), on a connu à plusieurs reprises des inondations catastrophiques, dues au débordement de l’Oise ou à des orages particulièrement violents.

Des études et des contre-études ont été faites et refaites. Mais jamais des travaux. Les communes et les syndicats de communes concernées n’en ont pas les moyens. La Communauté de communes du Pays noyonnais que préside M. Deguise a toujours refusé de s’en occuper, laissant les communes abandonnées.

Il faut en finir, et faire maintenant les travaux indispensables. Je m’engage, si les communes me le demandent, à aller chercher à Paris, et notamment au Ministère de l’environnement, les crédits dont on ne dispose pas ici.

Je l’avais déjà fait avec succès dans les années 90 pour des travaux importants réalisés par la ville de Noyon. Je le ferai demain pour ces petites communes qui attendent qu’on les protège enfin.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article