Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 07:07

Le problème de François Hollande est, aujourd’hui, de surmonter ce qui apparait comme une évidence après le drame de Toulouse : il n’a pas la stature d’un chef d’Etat, surtout en période de crise. Le costume est trop grand pour lui.

A l’inverse de Nicolas Sarkozy qui a montré sa capacité à gérer les crises financières et internationales les plus graves, et à incarner l’union nationale à chaque fois que cela est nécessaire, François Hollande a tout à prouver. 

Le candidat du PS n’a jamais assumé de responsabilité majeure. Il n’a pas été ministre, ni président d’une grande région, ni maire d’une grande ville. Il est inconnu sur la scène internationale. Son seul mandat important est d’être, depuis trois ans, le président du département le plus petit et le plus endetté de France.

Tout cela commence à se sentir et à se voir.

Deux personnalités l’ont très bien dit, ces dernières 24 heures, chacune à sa manière. Bernard Tapie a foncé, bille en tête, mais il a trouvé les mots justes :

http://www.youtube.com/watch?v=tYSCOTuVFFo&feature=email

Bernadette Chirac, vendredi devant le Conseil général de la Corrèze, n’a pas fait non plus dans la dentelle :

http://www.youtube.com/watch?v=Cb5_8kOT9j8

Tout cela explique sans doute les mouvements significatifs qui s’observent dans les derniers sondages, en faveur de Nicolas Sarkozy. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

Daniel RACHET 25/03/2012 20:44


je suis entièrement d'accord avec vous