Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 19:09

Mon ami Max Brézillon doit se retourner dans sa tombe ! Le groupe Bouygues qui a racheté son entreprise de travaux publics noyonnaise, l’emblématique Bz, aurait l’intention d’annoncer mardi devant une convention du personnel qu’il déplacera le siège social de Bz, début 2012, de Noyon à Margny-les-Compiègne. Il regrouperait ainsi son antenne compiégnoise, installée dans la ZAC de Mercières, avec le siège social, installé rue du Moulin Saint Blaise à Noyon.

Le tout pourrait prendre place sur la nouvelle tête de pont qui va être construite avec le troisième pont urbain de la ville impériale, à l’emplacement de l’actuel garage Nissan. D’autres rumeurs évoquent un déménagement à Senlis.

210 emplois sont regroupés aujourd’hui au siège de Noyon.

Bz garderait néanmoins son dépôt de matériel de Passel (20 salariés). Celui du Mont Renaud (20 salariés aussi) étant, de toutes les façons, condamné à disparaître avec le chantier du Canal Seine-nord.

 

« JE NE RESTERAI PAS LES BRAS CROISÉS »

 

Au moment ou Bouygues est candidat à la construction du canal et vu la situation économique du noyonnais, je le dis très franchement : cette décision n’est pas acceptable.

Bz a déjà dématérialisé, ces dernières années, une grande partie de ses activités noyonnaises (délocalisations en région parisienne et à Compiègne de nombreux services et de la plupart de ses véhicules et engins…).

La décision de déménager le siège social est un vrai coup de poignard donné au noyonnais.

En ce qui me concerne, et si l’information devait être confirmée officiellement, je le dis très clairement, je ne resterais pas les bras croisés…

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

Nicolas 01/02/2010 17:37



Comme dit Daniel DEBAUME, c’est sur un industriel quand il s'installe regarde l'environnement.


Avec la construction du port repoussée à une date inconnue, les diverses voies routières (la 32 entre autres…) dont on ne parle même pas, une caserne dont le
seul projet lisible semble être “une friche industriel” (pas mal Malik, je n’y aurais pas pensé).


 


C’est certain, ça ne donne pas très envie de s'installer à Noyon…



Albert 01/02/2010 16:07



Comme le suggère Pousy, les anciens locaux militaires pourrait être un endroit rêvé pour que BZ y développe ses activités.


 


C’est à ne rien y comprendre…



daniel debeaume 01/02/2010 16:07



Bonjour


A NOYON, avec la perte de milliers d’emplois, R.MT, RIGIDA, INTERSNACK, et maintenant le siège social de l’entreprise BREZILLON, n’est pas dût au hasard.


Il faut quand même savoir qu’il n’y a pas que la situation économique de l’entreprise qui influence


le choix des dirigeants pour implanter ou délocaliser leurs entreprises dans une région plus que dans une autre.


L’environnement social, culturel, sportif, éducatif, transports, etc …dans lequel se trouve ou va se trouver l’entreprise et les employés et un facteur tout aussi déterminant que la raison
économique.


A Noyon nous n’avons pas d’offre suffisante dans ces domaines pour pouvoir garder nos entreprises et surtout pour en attirer d’autres de niveaux élevés et performantes avec des employés ayant un
pouvoir d’achat conséquent.


A Noyon, une majorité de personnes ont voulues le changement au cours des élections municipales de 2008. Je l’ai déjà dit et je le répète, malheureusement ceux mis en place ne sont pas à la
hauteur. Nous le voyons et constatons tous les jours.



Malik 01/02/2010 15:50



Quel projet a Noyon pour les anciens locaux militaires?


 


Une friche industriel?



Marcel 01/02/2010 15:50



Le maire de Noyon s'intéresse t-il vraiment aux chômeurs Noyonnais?