Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 09:39

La ville de Noyon voulait imiter celle de Compiègne et accrocher à son blason le titre envié de « ville la plus sportive de France ». Mal lui en a pris. Son dossier a été jugé irrecevable par le jury du journal L’Équipe.

Il est vrai que le titre ne se gagne pas comme cela. L’équipe municipale aurait dû se renseigner avant de communiquer.

Pour être classée ville la plus sportive de France, il faut d’abord des installations sportives exemplaires. Que dire du stade d’athlétisme de Noyon, promis depuis des années, et que l’on attend toujours ? Que dire du Dojo où l’on a promis un parc de stationnement dont personne ne comprend pourquoi, trois ans après, il n’est toujours pas réalisé ? Où en est-on des vestiaires du foot ? Et du stand de tir ?…

Il faut aussi une forte volonté municipale de promouvoir les sports, tous les sports. Où est cette volonté à Noyon quand on regarde comment l’Office des sports a été liquidé ? Que dire des subventions aux clubs sportifs qui sont en baisse cette année ? Et le club de foot, le Sporting, qui aurait pu être repris en mains, au lieu de devoir le « partager » demain avec la ville de Roye ?…

Allez, courage, il faut travailler. Les cocoricos ça se méritent !

En attendant, ce sont les sportifs noyonnais que la mairie a ridiculisés dans cette affaire, et ça, ce n’est pas bien.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

Martine, de ROYE 11/05/2010 13:18



je suis très en colère que le club de foot, l'US Roye soit ainsi liquidé, au profit d'une nouvelle entité sportive dans le cadre d'une fusion avec le sporting de Noyon. Cette opération qui
vise à défaire l'identité de ces deux clubs, qui vise à satisfaire les appétits, du président du club royen et du maire de Noyon, avec la complicité active de la conseillère générale du canton de
Roye qui habite à Noyon....Ce n'est pas sans rappeler le projet de "mariage" des villes de Noyon et de Roye ? Mais des questions se posent, les acteurs des deux clubs sont-ils prêts à admettre ce
projet, et les populations royennes et noyonnaises sont-elles favorables à cette aventure hazardeuse ?...



Pousy 01/05/2010 09:17



T’inquiet pas DJANI, la messe n’est pas pour tout de suite, mais par contre ils auront bientôt “Bonnet
D’âne” du club le plus nul.


 


Tu ne savais pas qu’ils font collection de “Bonnet
D’âne” à Noyon?



DJANI 29/04/2010 18:10



A quand la messe pour enterrer le Sporting ?



daniel debeaume 28/04/2010 05:52



Je connais bien la situation du Sporting Club Noyonnais (football). Pendant plusieurs années en tant que dirigeant j’ai accompagné mon fils.


Sous l’ère du président Denel, pendant 2 ans j’ai accompli le rôle de trésorier.


Je suis toujours avec beaucoup d’attention le  Sporting Club de Noyon, celui-ci ne bénéficie pas d’une attention particulière de la part de Mairie, il serait plutôt gênant.


Pendant très longtemps à Noyon il n’y avait  que le pentathlon moderne, qui comptait et je sais de quoi je
parle.


Aujourd’hui c’est d’autres activités sportives que l’on favorise au détriment du Sporting.


Pour pouvoir de débarrasser du Sporting Club, on a trouvé une petite astuce, et comme les résultats sportifs ne sont pas
très bons, on suggère aux dirigeants du Sporting Club de faire une fusion avec le club de Roye dans la Somme distant de 20 km, en promettant aux dirigeants du club monts et
merveilles.


Comme notre maire qui à de grandes ambitions…. ? vous savez avec son fameux cœur de Picardie, cette situation de vouloir que le Sporting Club fusionne avec Roye s’inscrit
dans cette démarche politique du Maire.


Personne à Noyon n’est dupe de cette manœuvre. Les dirigeants du Sporting Club de Noyon vont-ils tomber dans le panneau…. ?.


Dans une ville de 17000 habitants ne pas avoir un club de football, et enterrer le prestige du Sporting Club de Noyon  est une un véritable
scandale, une honte pour une ville qui voulait être reconnue comme ville sportive.


Daniel Debeaume, hameau de Tarlefesse



SCN 26/04/2010 17:59



Je repond à Carol!!!!!    N'oubliez pas que ce "coco" à repris le club avec un deficit de 10 000€ (à cause d'un soit disant Trésorier venu de "Ressons" et un président
qui dépensait plus qu'il ne pouvait)  Un an après il n'y a plus de deficit. N'oublions pas que la Subvention  du SC NOYON n'a augmenté que de  1.5% en 16ans de 1991 à 2005 et
que la ville a touché 20 000€ d'aide pour la cloture du Stade en 2005 grace au SCN (sans un 1€ de plus ni un merci) LE SCN a été abondonné par tout le monde et maintenant on
critique....   trop facile