Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 14:33

Au cours d’une convention nationale sur les « défis de l’immigration », l’UMP a lancé aujourd’hui dans le débat politique 23 propositions qui s’inscrivent dans la continuité de la politique d’immigration choisie conduite depuis quatre ans :

- Faire de la gestion concertée des flux migratoires une priorité du G8/G20.

- Relancer l’Union pour la Méditerranée dans une gestion concertée des migrations.

- Concentrer l’aide au développement dans les pays du Sahel.

- Soutenir la création d’une taxe sur les transactions financières pour financer le développement économique. Une telle taxe pourrait rapporter plusieurs dizaines de milliards d’euros.

- Créer le « VIE Senior », sur le modèle du Volontariat international en entreprises, qui  permet à des jeunes de s’expatrier au service d’entreprises françaises.

- Coupler l’aide au retour volontaire à une aide au financement d’un projet de codéveloppement.

- Donner un véritable pilotage politique à l’espace Schengen en organisant un suivi permanent de l’application des accords de Schengen, afin de voir si chaque Etat respecte les règles du jeu.

- Renforcer les actions de contrôle aux frontières de l’Espace Schengen.

- Créer une agence européenne en charge de l’harmonisation des visas européens et des demandes de visa et de droit d’asile.

- Créer un poste de Commissaire européen en charge de l’immigration, de l’intégration et du codéveloppement.

- Conditionner l’obtention de titres à une entrée régulière sur le territoire.

- Renforcer les capacités des centres de rétention administratives.

- Conditionner au niveau européen le nombre de visas délivrés et l’aide au développement en fonction de la coopération pour le retour des immigrés illégaux.

- Mettre en place au niveau de l’Espace Schengen un système de caution-retour pour les tous les dossiers à risques de visas de courts ou moyens séjours.

- Créer un nouvel Institut national des études et statistiques qui fusionnerait tous les instituts de statistiques existants et qui serait chargé de proposer des pistes pour améliorer le recensement et les études sur l’immigration (coût, démographie…)

- Créer une Conférence nationale sur l’immigration tous les deux ans, avec une évaluation des besoins réels de l’économie, secteur par secteur.

- Instaurer une immigration de travail qualifié.

- Généraliser les Contrats d’accueil et d’intégration et faire payer aux employeurs de travailleurs immigrés une partie de ces contrats (formation linguistique et culturelle pour favoriser l’intégration).

- Expérimenter un système à points (type Canada) pour l’immigration de travail en fonction des qualités des candidats immigrants et en fonction des éventuels besoins en France.

- Refondre en profondeur les procédures de droit d’asile pour rendre des décisions plus justes et plus rapides. Un délai de 6 mois doit être l’objectif de temps de réponse.

- Assurer une meilleure répartition locale des nouveaux immigrants grâce à un partenariat entre communes, préfectures et les bailleurs sociaux pour équilibrer les origines nationales au sein d’une même zone.

- Renforcer et généraliser les Contrats d’accueil et d’intégration.

- Conditionner les prestations sociales au respect des obligations scolaires ou de celles des Contrats d’accueil et d’intégration, et renforcer les sanctions en cas de non-respect.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires