Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 14:19

Xavier Darcos avait fait la grave erreur (que nous n’avons pas fini de payer) de réécrire l’Histoire de France dans nos manuels scolaires, pour ne pas froisser les élèves d’origine étrangère.

L’actuel Ministre de l’éducation nationale, Luc Chatel, vient de commettre une autre grave erreur, pour donner cette fois des gages à certains qui, à gauche, veulent un nouveau relâchement des mœurs.

Malheureusement pour lui quelques parlementaires attentifs viennent de découvrir le pot aux roses : « la théorie du genre sexuel » vient, en effet, d’être introduite dans certains manuels de sciences et vie de la terre, de classe de première.

A quelques-uns, à l’initiative de Richard Mallié, nous venons d’intervenir vigoureusement auprès du Ministre en lui rappelant qu’ «il est du devoir de l'Etat de mieux contrôler le contenu des manuels scolaires dont disposent les lycéens et de retirer des lycées les manuels qui présentent cette théorie. C'est l'éducation de nos enfants qui est en jeu ».

Selon la théorie du genre sexuel, les personnes ne sont plus définies comme hommes et femmes mais comme pratiquants de certaines formes de sexualités : homosexuels, hétérosexuels, bisexuels, transsexuels. Ces manuels, dont ceux édités par Hachette, imposent donc une théorie philosophique et sociologique qui n'est pas scientifique, et qui affirme que l'identité sexuelle est une construction culturelle.

Par exemple, il est écrit que «  le sexe biologique nous identifie mâle ou femelle mais ce n'est pas pour autant que nous pouvons nous qualifier de masculin ou de féminin. Cette identité sexuelle, construite tout au long de notre vie, dans une interaction constante entre le biologique et le contexte socioculturel, est pourtant décisive dans notre positionnement par rapport à l'autre ».

Ces manuels constituent trois entorses aux valeurs de l'école laïque et républicaine, car l'école doit avant tout former l'esprit critique selon les exigences de la raison et se doit d'être neutre. Par ailleurs, on ne peut pas obliger les professeurs de SVT à relayer un discours extra-scientifique. Pour le journaliste et écrivain, Gérard Leclerc, « Il s'agit d'imposer une idéologie fabriquée aux États-unis et dont le caractère philosophique, militant, voire intrusif, est patent ». 

Inscrite dans le Code de l’éducation, l’éducation à la sexualité doit avant tout reposer sur une démarche éducative qui répond à la fois à des questions de santé publique et à des problématiques concernant les relations entre garçons et filles non à des théories fumeuses.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

LE NEZET 23/07/2011 11:41



Je pense que Luc Chatel doit être aussi pour le mariage des homosexuels, l'adoption d'enfants par ces duos (et non ces couples) et pourquoi pas porte parole des gays. Il faudra que l'UMP précise
ses positions car même si je vote UMP (UDR, RPR) la façon de voir ce sujet pourrait me conduire à voter pour un autre parti.



Le Blaireau 22/07/2011 19:13



Que fais Luc Chatel  posait vous dans votre blog ?


Une erreur dites- vous monsieur le député !


Une fois le doigt mis dans l’engrenage, il est difficile de faire machine arrière.


Se paxer est devenu officiel, le mariage homosexuel est célébré par certains maires dits  « écologistes ».


Les homosexuels réclament la possibilité d’adopter des enfants, avec le cartel de mesures sociales que cela comporte et les problèmes
qui se poseront à la justice en cas de séparation pour la garde des enfants !


Un seul point est ignoré, c’est la mesure du traumatisme qui sera subie par l’enfant d’un tel couple !


Ne sommes- nous pas dans une phase ou nous détruisons 2000 ans de vie familiale et de société en laissant le tissu social se
désintégrer sur la poussée de minorités.


Que les enfants, s’ils ont l’âge suffisant pour comprendre la différence qu’il y a entre ces catégories d’humains, pourquoi ne pas
leur en parler avec une grande objectivité.


Cet enseignement ne sera pas plus négatif que le bouche à oreille entre avec toutes les incertitudes et la «  connaissance »
qui permet de se mettre en valeur.


Sans laisser aller à veau l’eau, il convient d’être toujours sur le présent de la réalité.


Par contre j’attire votre attention sur une question qui concerne les plus jeunes qui parfois deviennent les victimes d’adulte.


Quelles mesures l’éducation dispense t- elle pour prévenir ces enfants de ces pervers ?


Nos parlementaires ont- ils établi des lois qui permettent aux enfants de reconnaitre un pervers ?


Ce point me parait autrement plus important que de se préoccuper de la connaissance par les adolescents des catégories
sexuelles.


A quand un texte de loi obligeant les pédophiles à porter un signe visible et identifiable pour un enfant afin que ce dernier puisse
réclamer de l’aide !



le metayer alain 22/07/2011 18:29



Monsieur le Député Gonnot ,jevous suis totalement dans votre démarche , car il commence à être inadmissible de laisser se déliter nos traditions républicaines , historiques et intellectuelles
sous prétexte de démagogie de bas étage faisant le lit de personnes qui  ne respectent pas nos valeurs .Essayez de faire le nécessaire avec tous vos collégues de l'Assemblée  . Mes
salutations républicaines  ...Le Metayer