Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 10:01

On le sait depuis des mois : la Région Picardie est au bord de la faillite. Dès le lendemain des élections, il a bien fallu que la gauche vote un budget. La seule solution possible a été de tailler à la hache dans les politiques régionales.

Résultat ? Un budget d’austérité. L’heure est aux renoncements, à l’arrêt brutal des politiques et aux choix budgétaires les plus durs.

Formation professionnelle et apprentissage : baisse de plus de 22 millions d’euros en fonctionnement et de plus de 5 millions en investissements.

Aides aux étudiants et vie étudiante : les crédits de fonctionnement passent de 7,5 millions d’euros en 2009 à 4,6 millions en 2010.

Culture : près de 3 millions d’euros de baisse des crédits de paiement

Vie associative : le budget est amputé de 40%. Les crédits passent de 925.000 euros en 2009 à 640.000 euros en 2010.

Santé et égalité d’accès aux soins : Alors que la Picardie détient le record national de la plus faible densité médicale (avec 238 médecins pour 100.000 habitants), le dispositif d’encouragement à l’implantation en région de jeunes médecins est tout simplement supprimé.

Les conventions permettant aux SAMU de la région de disposer d’hélicoptères sanitaires ne seront pas reconduites au premier semestre 2010.

L’aide à l’acquisition de matériels lourds et structurants de santé pour les hôpitaux publics de proximité sera supprimée au-delà des engagements déjà pris.

Lutte contre les exclusions : Les dispositifs d’Insertion par l’activité économique  de la région, seront « éventuellement financés » ( !).

Environnement : plusieurs dispositifs sont supprimés ce qui marque le recul des ambitions de notre région en matière environnementale.

Transports : le budget est réduit de 25 millions d’euros, soit de 10%.

Aucune ligne budgétaire n’est prévue cette année pour le canal Seine-nord, même dans les crédits formation.

Les crédits de doublement de la RN2 ont disparu du budget 2010.

Agriculture : la région se désengage de plusieurs dispositifs mis en place les années précédentes (ainsi le dispositif « Gestion de territoire » et la prime TPE agricoles).

Bien sûr, aucune des promesses faites pendant la campagne électorale par les socialistes et leurs alliés écologistes ne connaîtra le moindre début d’exécution.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

Malik 27/04/2010 17:19



“respecter l'emblème national”


 


Ya t-il aussi le Guignol de l’aFront National la dessous?


 


Un vrai complot…



Pousy 23/04/2010 08:26



 


Bonjour coucou…


 


Je suppose que tu as compris… en fait ils font un travaille d’équipe.


Ils ont un projet de friche industriel dont la capital sera Noyon, puis étendue à tout le Département, voir la région et plus si
possible…


 


C’est en fait un plan secret de décroissance (verte?) en connivence avec les écolos.


 


Ramalingam n’a rien compris, c’est en fait un accord secret avec les verts, mais aussi très socialo-communiste (il y a encore un accord secret avec
Maxime Gremets) puisqu’ils ont un objectif commun de mettre tout le monde dans les mêmes conditions sociales, c’est à dire dans la mer…


 


Tout ça pour respecter l'emblème national.


 


Tu vois à quoi je fais allusion?


 


Bien sur, c’est le coq, le seul animal à continuer de chanter même les pieds dans la merde.


 


Cocorico…


 


Victoire du communisme international!


 


 



Ramalingam 22/04/2010 00:44



Un budget qui déçoit… mais qui ne surprend personne.


 


La région semble géré de manière lamentable.


 


Les écolos n’y sont que pour faire de la figuration.


 


L’action de cohésion social reste à inventer… (comme le socialisme).


 


C’est comme si la région remplissait son caddie à crédit, sans investir pour l’avenir.


 


Bien sur c’est les plus faibles qui vont en pâtir, ils auront à peine de quoi survivre, sans espoir d’améliorer leur situation.


 


On n’a aucune certitude pour l’avenir, à par une peut-être, vos impôts partiront en fumée:


 



Le bilan de Gewerc, votez pour, pour qu'il puisse fumer ses cigares tranquille…


 


Merci à tous les pigeons qui ont voté pour lui.



coucou 21/04/2010 11:33



Donc en bref, pas d'augmentation des impôts! Ouf (pour l'instant)


Remarquez, pas d'augmentation des impôts de la région, ni du conseil général (pour cette année car il y a les élections l'année prochaine) mais augmentation des impôts de la commune.


A Noyon, on nous parle de + 4,7%. Oui mais + 4,7% du taux de la Ville de décembre 2009 qui comprend le taux de la ville appliqué en 2009 additionné du taux de la communauté de communes du pays
noyonnais.( cf : courrier picard : TPU sur le territoire du Pays NOyonnais)


Donc cela revient à dire + 4, 7% du taux ville et + 4,7 % du taux intercommunal.


Soit une augmentation pour le contribuable noyonnais, avec taux constant pour l'intercommunalité, de 6,4%.


Tout est une histoire de communication...... mais en euros.....